Bétange en danger

Avec le projet de tracé de l'autoroute A31 bis, Bétange est actuellement confronté à une très grande menace pour son intégrité. Ce projet a pour objectif de délester l'axe Nord-Sud de l'A31 existante, surchargée en raison notamment de l'attractivité du Grand-Duché de  Luxembourg. Dans sa partie Nord, il prévoit le triplement des voies à l’exception de l’ouest de Thionville où un nouveau tronçon entre l'A31 et l'A30 doit être créé à proximité immédiate de Bétange. Une catastrophe tant sur le plan visuel, sonore qu'atmosphérique pour cet ensemble architectural et écologique exceptionnel dans la vallée de la Fensch, témoin de la grande histoire sidérurgique de la région.

Vous pouvez nous aider !

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : fani.aymer@yahoo.fr

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par les VMF et Urgences Patrimoine

L'A31 bis ou le tout routier

 

À l’heure où les conséquences de notre mode de vie sur le climat ne sont plus à démontrer, le projet A31 bis pose plusieurs questions : pourquoi favorisons-nous, avec ce projet, uniquement la solution routière et ne développons-nous pas des modes de transport alternatifs aux voitures et aux poids lourds (le train, le bus, le covoiturage, le transport fluvial, le fret ferroviaire…) ?

Plus particulièrement, pour le tronçon qui impacte Bétange, pourquoi ne pas étudier plus sérieusement un triplement des voies existantes de l’A31 puisque le tracé existe déjà ? Et comment les pouvoirs publics peuvent-ils encore proposer aujourd’hui des tracés qui longent les habitations (Terville) voire coupent une commune en deux (Florange) dans un environnement déjà très urbanisé et dont la pollution atmosphérique est déjà supérieure 8 fois à la norme ? Pourquoi, si aucune autre solution à ce tracé n’est envisageable, ne pas prévoir un tunnel sur toute la longueur de ce nouveau tracé ?

Quel impact pour Bétange ?

 

Depuis cinq ans, nous nous battons avec nos avocats pour préserver le parc et le château de Bétange, intégralement inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH), du projet A31 bis.

Différentes étapes se sont succédées lors desquelles nous avons essayé de faire entendre notre voix : lors du débat public dans un premier temps puis lors de la période de concertation qui s’est achevée en juin 2019. Aujourd’hui, nous continuons le combat dans la phase d’étude d’impact.

A l’issue de ces périodes, trois tracés F4, F4 bis et F10 sont encore en lice : ils passent tous à la lisière du parc et ne respectent pas le périmètre de protection Monuments Historiques de 500 mètres à partir de la grille de clôture elle-même inscrite.

Le pire est sans aucun doute le tracé F4 qui coupe l’allée des marronniers, accès principal du parc. Cette allée a été dessinée et plantée en même temps que le parc en 1850, inscrit aux Monuments historiques et dont elle est le prolongement naturel. Visible de tous, elle est bordée par 156 marronniers centenaires et est le refuge de chauves-souris dont une espèce protégée, le Grand Rhinolophe. Le tracé F4 provoquerait la destruction des habitats des chauves-souris ainsi que celle d’un quart de l’allée. 

Les tracés du projet d’autoroute A31 bis

Elle perdrait, de facto, sa vocation d’allée c’est-à-dire, d’aller d’un point à un autre. Pour les riverains, le tracé F4 est également catastrophique car il coupe la ville de Florange en deux et passe à proximité des habitations de la ville de Terville.

Le tracé F4 bis est la variante enterrée du tracé F4.

Comme lui, il relie les autoroutes A30 et A31. Nous n’avons pas à ce jour d’information sur son tracé précis, mais nous pensons que, si ce tracé voit le jour, il est impératif de prévoir qu’il soit enterré sur toute sa longueur.

Enfin, le tracé F10 longe aussi l’allée des marronniers à proximité immédiate des habitations de Terville puis se poursuivrait vers le port d’Illange. Sa proximité entrainerait une pollution visuelle, sonore et atmosphérique très dommageable pour la biodiversité du parc et de l’allée des marronniers et en particulier l’espèce protégée de chauves-souris.

A l’heure actuelle, le tracé F4 ou le tracé F4 bis, sa variante souterraine, semblent être favorisés par l’Etat. Ce tracé F4 bis est soutenu par les maires de Thionville, de Florange et le président du sillon lorrain également maire de Fameck. Nous n’avons malheureusement, à ce jour, pas d’information sur la longueur envisagée de ce tunnel, ni sur ces modalités techniques : début et fin… du tunnel.

D'après nos informations récentes, l’Etat a lancé en janvier 2020 des études d’impact pour aboutir à une Déclaration d’Utilité Publique en 2021.

Ce que nous demandons  

Le respect de la législation en vigueur :

  • La loi existant sur la protection spécifique des allées et alignements d’arbres (article L. 350-3 du Code de l’Environnement) qui constituent un patrimoine culturel à part entière, à conserver, car ils contribuent à la préservation de la biodiversité,

  • La loi sur la protection des espèces protégées (article L411-1 du Code de l’Environnement) qui interdit la destruction, l’altération ou la dégradation des habitats d’espèces protégées,

  • La loi relative aux Monuments Historiques et au périmètre de protection ISMH.

 

Concrètement pour les tracés, cela signifie :

  • L'abandon du tracé F4,

  • L’enfouissement du tracé F4 bis depuis la sortie de l’autoroute n°42 sur l’A31 et sur toute la traversée de Florange,

  • L'enfouissement du tracé F10 depuis la sortie de l’autoroute n°42 jusqu’au port d’Illange.

Où en sommes-nous ?

Depuis cinq ans, nous avons écrit à plusieurs reprises aux porteurs du projet (ministres de l’Ecologie et des Transports, préfets Grand-Est et Moselle, garant de la concertation…). Des élus et responsables locaux (le député de la Moselle, le maire de Thionville, le maire de notre commune Florange, l’Architecte des Bâtiments de France, la DREAL) sont venus sur place. Nous essayons de les sensibiliser à la préservation de ce fleuron de l’architecture du Val de Fensch.

A ce jour, rien n’est décidé. C’est pour cette raison qu’il nous faut continuer à nous battre pour faire entendre notre voix !

Vous aussi, vous pouvez nous aider 

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : fani.aymer@yahoo.fr

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par les VMF et Urgences Patrimoine

 

Merci de votre soutien ! La lutte continue !

Mise à jour le 15 septembre 2020

Château de Bétange 2020 fani.aymer@yahoo.fr

Les tracés du projet d’autoroute A31 bis