Bétange en danger

Avec le projet de tracé de l'autoroute A31 bis, Bétange est actuellement confronté à une très grande menace pour son intégrité. Ce projet a pour objectif de délester l'axe Nord-Sud de l'A31 existante, surchargée en raison notamment de l'attractivité du Grand-Duché de  Luxembourg. Dans sa partie Nord, il prévoit le triplement des voies à l’exception de l’ouest de Thionville où un nouveau tronçon entre l'A31 et l'A30 doit être créé à proximité immédiate de Bétange. Une catastrophe tant sur le plan visuel, sonore qu'atmosphérique pour cet ensemble architectural et écologique d'exception dans la vallée de la Fensch, témoin de la grande histoire sidérurgique de la région.

Vous pouvez nous aider !

  • En adhérant à l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par la fédération Patrimoine-Environnement, les VMF et Urgences Patrimoine

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : sauvegarde.betange@gmail.com

L'A31 bis ou le tout routier

 

À l’heure où les conséquences de notre mode de vie sur le climat ne sont plus à démontrer, à l'heure des engagements du Grenelle des Mobilités en Lorraine, le projet A31 bis pose plusieurs questions : pourquoi favorisons-nous, avec ce projet, uniquement la solution routière et ne développons-nous pas des modes de transport alternatifs aux voitures et aux poids lourds : un RER entre Nancy et Luxembourg, le ferroutage déjà adopté par plusieurs voisins européens, le transport fluvial. Et pourquoi ne pas créer une écotaxe pour les poids lourds qui traversent notre territoire notamment depuis l'Espagne et ne font leur plein d'essence qu'au Luxembourg ?

Plus particulièrement, pour le tronçon qui impacte Bétange, pourquoi ne pas étudier plus sérieusement un triplement des voies existantes de l’A31 puisque le tracé existe déjà ? Et comment les pouvoirs publics peuvent-ils encore proposer aujourd’hui des tracés qui longent les habitations (Terville) voire coupent une ville en deux (Florange) dans un environnement déjà très urbanisé et dont la pollution atmosphérique est déjà supérieure 8 fois à la norme ? 

Quel impact pour Bétange ?

 

Depuis six ans, nous nous battons avec nos avocats pour sauvegarder le parc, la grille et le château de Bétange, intégralement inscrits aux Monuments Historiques, et leur périmètre de protection, du projet A31 bis.

Différentes étapes se sont succédées lors desquelles nous avons essayé de faire entendre notre voix : lors du débat public dans un premier temps puis lors de la période de concertation qui s’est achevée en juin 2019. Aujourd’hui, nous continuons le combat dans la phase d’étude d’impact.

Trois tracé sont en lice : F4 et F10 issus de la concertation de 2019 et F5 qui vient d'être remis à l'étude par l'Etat en mai 2020. F4 et F10 passent tous les deux à la lisière du parc et ont une co-visibilité avec la grille Monuments Historiques. Ils impactent tous les deux l'allée des Marronniers. Le tracé F5 préserve l'allée des Marronniers. Dans la note de la DREAL de mai 2020, il coupe apparemment le parc et la grille Monuments Historiques au niveau du rond-point de l'Etoile. 

Les tracés F4 et F10 coupent l'un et l'autre l'allée des Marronniers, accès principal du domaine. Cet alignement de grande ampleur de 156 marronniers centenaires est le prolongement naturel du parc de Bétange. L'allée a été dessinée en même temps que le parc en 1856. Quand on regarde une vue du ciel, la forêt domaniale de Florange, le parc de Bétange, l'allée des Marronniers et la Moselle constituent un corridor écologique que les tracés F4 et F10 viendraient casser.

tracés A31 bis mai 2021.png

Cette allée possède une double dimension arboricole et faunistique.

Arboricole car elle a été labellisée "Ensemble arboré remarquable de France" par l'association A.R.B.R.E.S. et est lauréate du Concours d'allées d'arbres 2020 de l'association Sites & Monuments. Faunistique car elle est Refuge pour les oiseaux de la L.P.O. (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et Refuge pour les chauves-souris de la C.P.E.P.E.S.C. Lorraine (Commission de Protection des Chiroptères). 

Les tracés F4 et F10 sont également catastrophiques pour les villes de Florange et de Terville  : F4 coupe Florange en deux. F4 et F10 passent devant le nouveau lotissement à Terville, coincée la ville entre deux autoroutes.  

Château de Bétange Moselle  Allée des Maronniers
Photo aérienne parc et château de Bétange avec allée des Marronniers crédit château de Bét

Le tracé F5 vient d'être remis à l'étude en mai 2020 par les services de l'Etat. Il préserve l'allée des Marronniers. Tel qu'il est présenté dans la note de la DREAL de mai 2020, il coupe le parc et la grille qui sont inscrits Monuments Historiques et passe dans le périmètre de protection Monuments Historiques. Il aurait aussi un impact environnemental important en coupant la forêt domaniale de Florange.

Ce que nous demandons  

Le respect de la législation en vigueur :

  • La loi existant sur la protection spécifique des allées et alignements d’arbres (article L. 350-3 du Code de l’Environnement) qui constituent un patrimoine culturel à part entière, à conserver, car ils contribuent à la préservation de la biodiversité,

  • La loi sur la protection des espèces protégées (article L411-1 du Code de l’Environnement) qui interdit la destruction, l’altération ou la dégradation des habitats d’espèces protégées,

  • La loi relative aux Monuments Historiques et au périmètre de protection MH.

 

Concrètement pour les tracés, cela signifie :

  • La préservation de l'intégralité de l'allée des Marronniers

  • La préservation du parc et de la grille inscrits Monuments Historiques

  • Le respect du périmètre de protection Monuments Historiques de 500 à compter de la grille de clôture

Si ces demandes ne peuvent être satisfaites pour des impératifs de développement économique des vallées industrielles de le Fensch et de l'Orne, nous demandons la préservation du parc et de la grille de clôture et l'enfouissement du tracé dans la partie située dans le périmètre de protection Monuments Historiques et en particulier dans le passage qui coupe l'allée des Marronniers.

Où en sommes-nous ?

Depuis six ans, nous nous mobilisons activement.

Le préfet de Moselle est venu sur place le 3 février avec le sous-préfet de Thionville, le député de Moselle, la présidente de la Commission Patrimoine Architecture Grand-Est, le président de la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch et maire de Fameck, le maire de Florange et le maire de Terville, vice-président de la Communauté d'Agglomération de "Thionville - Portes de France". Le maire de Thionville est venu à deux reprises à Bétange tout comme l'Architecte des Bâtiments de France et les représentants de la DREAL Grand-Est.

 

10 associations environnementales et patrimoniales se mobilisent :

la L.P.O.  (Ligue pour la Protection des Oiseaux), les Maisons Paysannes de France, la Fédération Patrimoine-Environnement, Sites & Monuments, A.R.B.R.E.S., G.N.S.A. (Groupe National de Surveillance des Arbres) la Demeure Historique, les Vieilles Maisons Françaises, Parcs et Jardins de Lorraine, l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange, ont adressé en juin dernier une lettre commune avec ces demandes aux ministres de la Transition Energétique, des Transports, de la Culture, à la secrétaire d'Etat en charge de la Biodiversité, à Stéphane Bern. 

Elles s'apprêtent également à écrire au Président de la République et au Premier Ministre.

Le 18 septembre, une O.R.E. (Obligation Réelle Environnementale) sera signée pour l'allée des Marronniers entre les propriétaires de l'allée des Marronniers et la L.P.O.  Avec ce dispositif foncier, les deux parties s'engagent à protéger la biodiversité présente dans l'allée des Marronniers.  Des études en cours de réalisation attestent de la présence d'une biodiversité très importante dans le parc et l'allée : 51 espèces d'oiseaux dont 48 espèces protégées et 12 espèces protégées de chauves-souris.

Même si les enjeux liés à l'A31 bis sur le site de Bétange commencent à être identifiés, rien n’est encore décidé.

 

C’est pour cette raison qu’il faut continuer à nous battre pour faire entendre notre voix !

Vous aussi, vous pouvez nous aider !

  • En adhérant à l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par la fédération Patrimoine-Environnement, les VMF et Urgences Patrimoine

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : sauvegarde.betange@gmail.com

 

Merci de votre soutien ! La lutte continue !

  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle