Bétange en danger

Avec le projet de tracé de l'autoroute A31 bis, Bétange est actuellement confronté à une très grande menace pour son intégrité. Ce projet a pour objectif de délester l'axe Nord-Sud de l'A31 existante, surchargée en raison notamment de l'attractivité du Grand-Duché de  Luxembourg. Dans sa partie Nord, il prévoit le triplement des voies à l’exception de l’ouest de Thionville où un nouveau tronçon entre l'A31 et l'A30 doit être créé à proximité immédiate de Bétange. Une catastrophe tant sur le plan visuel, sonore qu'atmosphérique pour cet ensemble architectural et écologique exceptionnel dans la vallée de la Fensch, témoin de la grande histoire sidérurgique de la région.

Vous pouvez nous aider !

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : sauvegarde.betange@gmail.com

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par la fédération Patrimoine-Environnement, les VMF et Urgences Patrimoine

  • Et surtout en adhérant à l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange

L'A31 bis ou le tout routier

 

À l’heure où les conséquences de notre mode de vie sur le climat ne sont plus à démontrer, le projet A31 bis pose plusieurs questions : pourquoi favorisons-nous, avec ce projet, uniquement la solution routière et ne développons-nous pas des modes de transport alternatifs aux voitures et aux poids lourds : un RER entre Nancy et Luxembourg, le ferroutage déjà adopté par plusieurs voisins européens, le transport fluvial. Et pourquoi ne pas créer une écotaxe pour les poids lourds qui traversent notre territoire notamment depuis l'Espagne et ne font leur plein d'essence qu'au Luxembourg ?

Plus particulièrement, pour le tronçon qui impacte Bétange, pourquoi ne pas étudier plus sérieusement un triplement des voies existantes de l’A31 puisque le tracé existe déjà ? Et comment les pouvoirs publics peuvent-ils encore proposer aujourd’hui des tracés qui longent les habitations (Terville) voire coupent une commune en deux (Florange) dans un environnement déjà très urbanisé et dont la pollution atmosphérique est déjà supérieure 8 fois à la norme ? Pourquoi, si aucune autre solution à ce tracé n’est envisageable, ne pas prévoir un tunnel sur toute la longueur de ce nouveau tracé ?

Quel impact pour Bétange ?

 

Depuis cinq ans, nous nous battons avec nos avocats pour préserver le parc, la grille et le château de Bétange, intégralement inscrits aux Monuments Historiques, et leur périmètre de protection, du projet A31 bis.

Différentes étapes se sont succédées lors desquelles nous avons essayé de faire entendre notre voix : lors du débat public dans un premier temps puis lors de la période de concertation qui s’est achevée en juin 2019. Aujourd’hui, nous continuons le combat dans la phase d’étude d’impact.

A l’issue de ces périodes, trois tracés F4, F4 bis et F10 sont encore en lice : les deux tracés en surface F4 et F10 passent tous les deux à la lisière du parc et ont une co-visibilité avec la grille Monuments Historiques. Ils impactent tous les deux l'allée des Marronniers. Le tracé F4 bis correspond au tunnel qui suit le parcours du tracé F4.

Le pire tracé est sans aucun doute le tracé F4 qui coupe la ville de Florange ainsi que l’allée des Marronniers, accès principal du domaine. Cette allée a été dessinée et plantée en même temps que le parc en 1850, inscrit aux Monuments historiques dont elle est le prolongement naturel. Le concours « Allées d’arbres » 2020 de l’association « Sites & Monuments – SPPEF » et le label "Ensemble Arboré Remarquable" de l'association A.R.B.R.E.S. viennent de récompenser les actions que nous entreprenons pour préserver cette allée et plus largement le site de Bétange.

Château de Bétange Projets tracé A31

Les jurys ont souligné le caractère exceptionnel de ce corridor écologique, entre la forêt domaniale de Florange et la Moselle, qui a résisté à l’urbanisation massive et qui constitue un patrimoine commun dont tous bénéficient. L’allée des Marronniers, visible de tous depuis la route, est bordée par 156 marronniers centenaires et constitue le refuge de chauves-souris dont une espèce protégée, le Grand Rhinolophe. Le tracé F4 provoquerait la destruction des habitats des chauves-souris ainsi que celle d’environ un quart de l’allée qui perdrait, de facto, sa vocation d’allée de relier un point à un autre et de corridor écologique.

Château de Bétange Moselle  Allée des Ma
Château de Bétange Moselle  Allée des Ma

Le tracé F10, qui va vers la Moselle, passe à la lisière du parc de Bétange, puis tout à proximité des habitations de Terville et impacte l’allée des Marronniers. Il est, comme le tracé F4 catastrophique pour le parc et pour l’allée des Marronniers, qu’il impacte également. Il entrainerait également la destruction d’arbres et une pollution visuelle, sonore et atmosphérique très dommageable pour la biodiversité du parc et de l’allée des marronniers et en particulier les espèces protégées de chauves-souris.

Le tracé F4bis est la variante enterrée du tracé F4.

Il relierait les autoroutes A30 et A31 sous la forme d'un tunnel sous le parc de Bétange et l'allée des Marronniers afin de desservir les vallées industrielles de la Fensch et de l'Orne. 

4 variantes de tunnel ont été proposées en décembre 2020 aux élus locaux : 

- le fuseau tunnel tranchée : il passe sur l'emplacement réservé par l'Etat, en tranchée dans le périmètre de protection Monuments Historiques et coupe l'allée des Marronniers. Un tunnel d'1 km dans Florange est prévu après l'allée des Marronniers.

- le tunnel C1/C2 qui passe à l'ouest de l'emplacement réservé par l'Etat avec un tunnel d'une longueur comprise entre 5,6 km (C1) et 4,5 km (C2). Il serait enterré depuis la sortie 42 "Bétange" sur l'A31, passe sous le parc et l'allée des Marronniers. Selon la DREAL, ces variantes ne permettraient pas de desservir le Val de Fesnch (connexion VR52).

- le tunnel C3 qui passe sur l'emplacement réservé. Le tunnel d'une longueur de 3,5 km serait enterré depuis la sortie 42 sur l'A31 et passerait en tunnel à la lisière du parc et sous l'allée des Marronniers. 

- le tunnel C4 passe par l'emplacement réservée et est en tranchée dans le périmètre de protection. Il devient un tunnel d'1 km juste avant l'allée des Marronniers. 

Le fuseau tunnel tranchée, dès lors qu'il coupe l'allée des Marronniers est inenvisageable.  

Le tunnel C1/C2 pourrait préserver le site de Bétange. Nous n'avons d'explication sur les réserves de la DREAL sur ces tracés.

Le tunnel C3 pourrait aussi préserver le site de Bétange.

Le tunnel C4 avec une entrée de tunnel juste devant l'allée des Marronniers et un passage en tranchée à la lisière des habitations de Terville n'apparait pas souhaitable.

Les études d'impact sont en cours. La DREAL Grand-Est a missionné un bureau d'études. Trois jours d'inventaire faune, flore et sous-sol ont été réalisés au mois d'octobre dernier. Nous n'avons pas pu avoir connaissance des résultats qui seront communiqués lors d'une nouvelle concertation en 2021.

Ce que nous demandons  

Le respect de la législation en vigueur :

  • La loi existant sur la protection spécifique des allées et alignements d’arbres (article L. 350-3 du Code de l’Environnement) qui constituent un patrimoine culturel à part entière, à conserver, car ils contribuent à la préservation de la biodiversité,

  • La loi sur la protection des espèces protégées (article L411-1 du Code de l’Environnement) qui interdit la destruction, l’altération ou la dégradation des habitats d’espèces protégées,

  • La loi relative aux Monuments Historiques et au périmètre de protection MH.

 

Concrètement pour les tracés, cela signifie :

  • L'abandon des tracés F4 et F10 en surface,

  • L'abandon du fuseau F4 tunnel tranchée qui coupe notamment l'allée des Marronniers

  • L'abandon du fuseau F4 tunnel C4 qui impacterait fortement le paysage

  • Le choix d'un tunnel depuis la sortie d’autoroute n°42 sur l’A31 et sur toute la traversée de Florange. Cela permet à la fois de répondre à des impératifs de développement économique indispensables pour les vallées industrielles de la Fensch et de l’Orne et de préserver la commune de Florange, le site de Bétange et les habitations riveraines de Terville.

Où en sommes-nous ?

Depuis cinq ans, nous nous mobilisons activement. Le préfet de Moselle est venu sur place le 3 février avec le sous-préfet de Thionville, le député de Moselle, la présidente de la Commission Patrimoine Architecture Grand-Est, le présdient de la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch et maire de Fameck, le maire de Florange et le maire de Terville, vice-président de la Communauté d'Agglomération de "Thionville - Portes de France". Le maire de Thionville est venu à deux reprises à Bétange tout comme l'Architecte des Bâitments de France et les représentants de la DREAL Grand-Est. Le site de Bétange commence donc à être identifié.

Même si les enjeux liés à l'A31 bis sur le site de Bétange commencent à être identifiés, rien n’est encore décidé.

 

C’est pour cette raison qu’il faut continuer à nous battre pour faire entendre notre voix !

Vous aussi, vous pouvez nous aider !

  • En adhérant à l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : sauvegarde.betange@gmail.com

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par la fédération Patrimoine-Environnement, les VMF et Urgences Patrimoine

 

Merci de votre soutien ! La lutte continue !

Suivez-nous sur notre page Facebook 

  • Facebook - Gris Cercle

Château de Bétange 2020

sauvegarde.betange@gmail.com