Bétange en danger

Avec le projet de nouveau tronçon autoroutier à l'ouest de Thionville dans le cadre du projet A31 bis, le site de Bétange est actuellement confronté à une très grande menace pour son intégrité et son environnement immédiat. Le projet A31 bis a pour objectif de délester l'axe Nord-Sud de l'A31 existante, surchargée en raison notamment de l'attractivité du Grand-Duché de  Luxembourg. Dans sa partie Nord, il prévoit le triplement des voies à l’exception de l’ouest de Thionville où un nouveau tronçon entre l'A31 et l'A30 doit être créé à proximité immédiate de Bétange. Une catastrophe en termes de pollution visuelle, lumineuse, sonore et atmosphérique pour cet ensemble écologique et architectural d'exception dans la vallée de la Fensch, témoin de la grande histoire sidérurgique de la région et déjà l'une des vallées les plus polluées de France avec le record de benzopyrène de l'air.

Vous pouvez nous aider !

  • En adhérant à l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par la fédération Patrimoine-Environnement, les VMF et Urgences Patrimoine

  • En informant vos connaissances de ce projet : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : sauvegarde.betange@gmail.com

Un nouveau tronçon autoroutier à l'ouest de Thionville : un projet anachronique

A l’heure où les pouvoirs publics affirment avoir pleinement conscience des limites planétaires et de l’impact de nos modes de consommation et notamment de la consommation d’énergie fossile qui entraîne un réchauffement climatique par l’émission de gaz à effet de serre.

 

Alors que les engagements des pouvoirs publics en faveur de l’environnement se multiplient en matière de transition énergétique, que la croissance verte, la prévention des risques à fort impact humain, la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, l’accompagnement de la transition écologique sont annoncés comme étant au cœur des projets menés par l’Etat,

 

A l’heure où les pouvoirs publics ont fait le choix responsable de s’engager sur un plan de neutralité carbone à l’horizon 2050, où l’impact de l’environnement sur notre santé n’est plus à démontrer,

 

A l’heure où les élus, et particulièrement les élus des vallées de la Fensch et de l’Orne, s’engagent de plus en plus sur leurs territoires par des actions en faveur de l’environnement et de la mobilité durable,

 

A l’heure où les attentes des électeurs en matière d’environnement vis-à-vis des élus de proximité sont de plus en plus fortes.

Pourquoi favorisons-nous, avec ce nouveau tronçon autoroutier à l'ouest de Thionville, la solution routière et ne développons nous pas davantage des modes de transport alternatifs aux voitures et aux poids lourds : un Réseau Express Métropolitain entre Nancy et Luxembourg, le ferroutage déjà adopté par plusieurs voisins européens, le transport fluvial ? Pourquoi ne pas créer une écotaxe pour les poids lourds qui traversent notre territoire notamment depuis l'Espagne et ne font leur plein d'essence qu'au Luxembourg ?

Comment peut-on privilégier encore aujourd’hui des solutions génératrices de pollution visuelle, sonore et atmosphérique ? Cette pollution ne manquera pas de faire fuir les nombreuses espèces protégées d’oiseaux et de chauves-souris particulièrement présentes sur ce réservoir de biodiversité à l'ouest de Thionville de près de 300 hectares dont le site de Bétange avec ses 73 hectares fait partie intégrante.

 

Comment peut-on priver les habitants des vallées de la Fensch et de l’Orne d’un poumon vert dont ils ont tant besoin et saccager leur cadre de vie dans des vallées qui ont déjà beaucoup souffert de la crise ?

Comment les pouvoirs publics peuvent-ils poursuivre un projet de création d’un nouveau tronçon autoroutier au cœur d’un bassin d’habitations et d’un poumon vert avec pour seule optique la desserte du territoire ? Où est la cohérence des politiques publiques ?

Comment les pouvoirs publics peuvent-ils poursuivre un projet dont la viabilité économique est plus qu’incertaine et commande, pour obtenir un équilibre financier, de choisir les fuseaux en surface moins coûteux, qui sont ceux qui auront l’impact humain et environnemental le plus fort ? Les pouvoirs publics ont annoncé que l’usager devra payer pour emprunter ce nouveau tronçon autoroutier. Qu’adviendra-t-il si l’équilibre de concession n’est pas atteint ? Le poids de la dette sera-t-il supporté une nouvelle fois par les citoyens, alors que notre pays est déjà lourdement endetté avec la crise sanitaire ?

Comment certains élus peuvent-ils privilégier la desserte de leurs communes par un tronçon autoroutier et soutenir un tel projet qui est en contradiction avec leurs engagements et ne tient pas compte des attentes de leurs concitoyens et électeurs en matière d’environnement? IIs porteront ensuite la lourde responsabilité d’une décision aux conséquences irréversibles, illustration funeste d’un modèle économique d’un autre âge qui ne respecte pas leur territoire si remarquable dans sa richesse en biodiversité.

Quel impact pour le site de Bétange ?

 

Toutes les variantes envisagées à l'ouest de Thionville ont un impact catastrophique et irrémédiable sur le site de Bétange. Les 4 variantes passent toutes dans le périmètre de protection Monuments Historiques, c'est à dire à moins de 500 mètres du parc et de la grille d'enceinte en fer forgé inscrits aux Monuments Historiques avec covisibilité.

Le site de Bétange constitue un réservoir de biodiversité particulièrement riche en oiseaux, chiroptères et en insectes. Le parc de Bétange, dessiné en 1856 avec l'allée des Marronniers, est un poumon vert exceptionnel, avec des arbres centenaires d'essences variées aux hautes frondaisons. Dans un milieu très  anthropisé, le parc de Bétange de 65 hectares et l'allée des Marronniers de 8 hectares s'inscrivent dans un corridor écologique de grande ampleur de plus de 300 hectares dans la continuité des forêts domaniale de Florange et forêts communales de Florange, Hayange et Thionville.   et passent 

Le parc, la grille et le château sont intégralement inscrits aux Monuments Historiques. Une demande d'inscription aux Monuments Historiques de l'allée des Marronniers est en cours auprès des services de la DRAC depuis 15 ans et une demande de classement de l'allée en Espace Boisé Classé est en cours à la mairie de Florange.

 

Depuis 2015, nous nous battons pour faire entendre notre voix particulièrement lors du débat public en 2015, lors de la concertation en juin 2019. L'Association de Sauvegarde du Site de Bétange, créée en décembre 2020, a été invitée pour la première fois au comité de pilotage du 7 janvier 2022 où 8 variantes ont été présentées. Le comité de pilotage du 4 mars dernier a sélectionné 4 variantes. 

- La variante F10 : elle longe le parc en remblaie (donc en hauteur - trait rouge sur le plan) et coupe l'allée des Marronniers. 

- La variante F4 tunnel C4 : elle longe le parc en remblaie et entre en tunnel avant l'allée des Marronniers pour passer sous l'allée. L'allée est  soi-disant préservée - les vibrations dans la réalisation du tunnel fragiliseraient les marronniers - et l'impact paysager est catastrophique. 

Outre la menace directe qui pèse sur l'allée des Marronniers, les nuisances des variantes F10 et F4 tunnel C4 sont importantes : en effet, la partie au nord du parc est en remblaie (trait rouge sur le plan) avec donc un impact très fort en termes de pollution atmosphérique, lumineuse et sonore sur le parc.

Avec les variantes F4 et F10, la commune de Terville se retrouve coincée entre le futur tronçon et l'actuelle autoroute A31. Avec la variante F10, l'allée des Marronniers est coupée. Le caractère écologique exceptionnel de cette allée a pourtant été confirmé par plusieurs prix et labels : lauréate du Prix Sites & Monuments allées d'arbres, labellisée "Ensemble arboré remarquable de France" par l'association A.R.B.R.E.S., "Refuge pour les chauves-souris" par la C.P.E.P.E.S.C. Lorraine (Commission de Protection des Chiroptères) et "Refuge pour les oiseaux" par la L.P.O. (Ligue pour la Protection des Oiseaux). Elle a fait l'objet avec la L.P.O. pour 99 ans d'une O.R.E. (Obligation Réelle Environnementale), l'une des toutes premières signées dans la région Grand-Est. 

- La variante F5 tranchée couverte : elle a les faveurs de l'Etat par rapport à la variante F5 en tunnel profond car elle est moins coûteuse et pose moins de difficultés en termes de profondeur pour la connexion avec l'autoroute A30. 

- La variante F5 en tunnel profond : elle est demandée par plusieurs élus locaux. 

Les variantes F5 en tranchée couverte et en tunnel profond coupent l'une et l'autre la forêt domaniale de Florange, la partie prévue en tunnel pour le F5 tunnel profond n'étant pas au niveau de la forêt domaniale. Une partie en remblaie est prévue à proximité du parc et dans la forêt domaniale (traits rouges sur le plan). La construction d'un nouveau tronçon à l'ouest du parc, augmenterait la pollution sonore et atrmosphérique dans le parc de Bétange en raison de la présence des vents dominants.  

20220304 impact site de Bétange des 4 variantes retenues par le COPIL.jpg
Photo aérienne parc et château de Bétange avec allée des Marronniers crédit château de Bét
Le parc et le château de Bétange crédit   château de Bétange.jpg

Ce que nous demandons  

Nous demandons l'abandon du projet de tout nouveau tronçon autoroutier à l'ouest de Thionville.

Nous sommes mobilisés aux côtés d'un réseau de 10 associations environnementales et patrimoniales : la L.P.O, Maisons Paysannes de France, Sites & Monuments, La Demeure Historique, la fédération Patrimoine-Environnement, A.R.B.R.E.S., le G.N.S.A. (Groupe National de Surveillance des Arbres), Paysages de France, Parcs et Jardins de Lorraine, les V.M.F. (Vieilles Maisons Françaises).

 

Ces 10 associations nationales viennent d'adresser une lettre ouverte aux membres du comité de pilotage pour leur demander de renoncer à soutenir ce projet de nouveau tronçon autoroutier et à l'Etat de renoncer à ce projet anachronique et en total contradiction avec les engagements de l'Etat. Elles avaient auparavant saisi le Président de la République, le Premier Ministre et les ministres concernés (transition écologique, culture, transport, biodiversité).

Par la voix d'une motion commune, elles se sont exprimées lors du comité de pilotage du 4 mars pour signifier leur opposition à tout nouveau tronçon autoroutier à l'ouest de Thionville au coeur d'un bassin d'habitations et d'un poumon vert de 300 hectares constitué par la forêt domaniale de Florange, le parc de Bétange et l'allée des Marronniers. Les associations locales présentes lors du comité de pilotage ont également marqué leur opposition à ce nouveau tronçon autoroutier et souligné l'importance de recourir à des moyens alternatifs de mobilité comme le pratique le Luxembourg avec des transports gratuits, le développement du transport ferroviaire et le passage à 2 fois 3 voies de l'autoroute A3 entre Luxembourg-ville et la frontière pour le covoiturage et les transports en commun. 

Le calendrier du projet

Mars-juin 2022 : comparaison des 4 variantes retenues

Automne 2022 : concertation publique

Fin 2022 - début 2023 : choix de la variante préférentielle

1er trimestre 2023 : études approfondies de la variante préférentielle

Mi-2023 : finalisation du dossier de déclaration d'enquête publique

Automne 2023 : enquête publique

Les pouvoirs publics poursuivent le projet de nouveau tronçon malgré les oppositions. Mais rien n’est encore décidé.

C’est pour cette raison qu’il faut continuer à nous battre pour faire entendre notre voix !

Vous aussi, vous pouvez nous aider !

  • En adhérant à l'Association de Sauvegarde du Site de Bétange

  • En signant et en faisant circuler la pétition lancée par la fédération Patrimoine-Environnement, les VMF et Urgences Patrimoine

  • En informant vos connaissances de ce projet de nouveau tronçon autoroutier : ce site est à votre disposition. Faites-le connaître, parlez-en autour de vous ! Nous tiendrons cette rubrique « Bétange en danger » régulièrement à jour de nos avancées.

  • En nous communiquant tout contact utile (élus, presse, ministères, associations …) ou idées d’actions à : sauvegarde.betange@gmail.com

 

Merci de votre soutien ! Le combat continue !

  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle